Partagez  

L'eau souterraine

L'eau est l'or de notre territoire : sa présence en abondance, en partie due au milieu karstique (calcaire), fait de nos Causses de véritables châteaux d'eau. Le Parc joue un rôle important pour la sauvegarde de cette ressource à travers ses différentes actions.

Plusieurs études hydrogéologiques ont été menées sur le territoire : le Causse du Larzac, les Avant-Causses du Causse Rouge, le Causse de Sauveterre, les Avant-Causses du Saint-Affricain et du Causse Guilhaumard. Ces études permettent de définir les bassins d’alimentation des sources importantes, de connaître le fonctionnement et la structure des systèmes karstiques, d’évaluer le volume des réserves exploitables, d’effectuer un suivi hydro-chimique pour connaitre la qualité des eaux et son évolution durant un cycle hydrogéologique et d’évaluer l’impact des activités humaines sur la ressource.

 

Dans le cadre des études hydrogéologiques, des traçages sont effectués. Il s’agit d’injecter un colorant (fluorescéine, éosine…) dans une perte ou un aven et contrôler la sortie pour identifier le trajet de ce traceur au niveau des exutoires potentiels (sources avoisinantes) à l’aide de préleveurs automatiques.

Le suivi des sources

Le Parc gère un réseau de stations de mesures sur une cinquantaine de sources. Elles permettent d’étudier les aspects qualitatifs et quantitatifs de la ressource en eau pour :

  • mieux comprendre le fonctionnement et la structure des aquifères karstiques (nappes d’eau),
  • étudier la variabilité des réserves,
  • réaliser des bilans hydro-chimiques,
  • surveiller l’impact des aménagements comme l'autoroute A75, une ZAC… 

 

 

 

 

 

Les rivières

Une Convention cadre passée entre l’Agence de l’Eau Adour-Garonne et le Parc naturel régional des Grands Causses répond à l’un des axes de la Charte constitutive du Parc : préserver la ressource en eau et contribuer à sa bonne gestion.

Le Parc accompagne le Syndicat mixte du bassin versant Tarn-Amont (SMBVTA) dans la mise en place du programme de gestion des cours d'eau : état des lieux, concertation avec les riverains, élus et usagers, définition des enjeux et proposition d'actions à mener.

Une convention de partenariat a été signée pour cette assistance technique.

 

 

La prévention des inondations

Le Programme d'Actions de Prévention des inondations (PAPI) couvre plus de la moitié ouest du Parc des Grands Causses et empiète sur le Lévézou, le Réquistanais, et le département du Tarn (61 communes, 1800 km2 au total).

Déposé en Préfecture en janvier 2018, ce PAPI d'intention a été examiné par l'Etat (DREAL) et l'Agence de l'eau Adour-Garonne, avant que se tienne un oral du jury en juin 2018 : approbation unanime du document.

Au terme des deux ans prévus pour la mise en oeuvre des actions, le PAPI d'intention deviendra définitif. Un vrai document document stratégique pour la gestion des risques naturels sur le territoire.

 

Opération zéro phyto

Le Parc des Grands Causses aide les communes à élaborer leur plan de désherbage. Objectif : favoriser l'adoption de pratiques alternatives aux pesticides, selon la règlementation en vigueur. 61 communes se sont engagées dans cette démarche réalisée en partenariat avec la Fredon.

Brûlage, décapage au moyen d'une balayeuse, fauchage, replantation d'essences locales : les solutions alternatives ne manquent pas.