Les Monts

Situés sur le pourtour du territoire du Parc, les monts concernent des massifs importants tels que le Lévézou, le Ségala ou les Monts de Lacaune. Les paysages se composent de crêtes et de vallées aux versants escarpés, boisés et parfois de hauts plateaux anciennement couverts de landes.

Des vallées boisées aux crêtes ventées Paysage des monts

L’altitude des monts varie entre 300 et 900 mètres, et culmine à 1155 mètres au Puech du Pal (Lévézou). Les conditions climatiques des monts sont difficiles, rendant l’habitat diffus.Néanmoins, le chaulage des terres, apparu au XX siècle, a rendu ces monts productifs. L’élevage y est prédominant et la sylviculture prospère sur les Monts de Lacaune.

Plus récemment, un gisement éolien important est venu s’ajouter au paysage des monts. L’altitude et des vents fréquents optimisent le rendement des génératrices.

Les sous-entités paysagères des monts

  • Le Lévézou : Au nord et à l’est, les lignes de crêtes élevées (Puech du Pal : 1155 mètres et Mont Seigne : 1128 mètres) dominent un ensemble de hauts plateaux ainsi que les vallées de l’Aveyron et de la Muse. Couvertes de forêts de résineux, les anciennes landes à bruyères et à genets jouxtent des bosquets de hêtres sur les pentes fortes. Sur les hauts-plateaux, de grandes prairies fourragères et des cultures imposées par l’élevage ovin ondulent sur des larges collines et vallons.
    Au sud-est, ponctuée de villages installés sur des replats bien exposés et marqués par un parcellaire bocager (ensemble de haies) à base de frênes, la vallée de la Muse marque la frontière entre le Lévézou et les avant-causses.

Voir ces villages : Saint-Léons, Saint-Laurent-du-Lévézou, Saint-Beauzély, Castelnau-Pégayrols, Montjaux

  • Le Ségala : Autrefois terre viticole et maraîchère, plus au sud, la vallée du Tarn est encaissée avec des affleurements rocheux abrupts. On l’appelle ici les « Raspes du Tarn ».
    Les différentes cultures soulignent le parcellaire du Ségala, les versants des multiples vallées découpent ces plateaux recouverts de forêt. Les plateaux et versants les moins pentus sont quant à eux couverts de cultures fourragères et de prairies.
     
  • Les Monts de Lacaune : ils sont couverts de forêts s’étendant sur tous les versants (châtaignier, chêne et hêtre suivant les altitudes et les expositions, mais aussi de nombreux résineux) et sont cultivés jusqu’à leurs crêtes avoisinant les 1000 mètres d’altitude (épicéa, douglas). Les crêtes intermédiaires et les replats sont utilisés pour l’agriculture.
    Les cours d’eau y sont nombreux et tortueux, créant un relief accidenté et fragmenté. Ils iront alimenter le Rance et le Dourdou.

Dossier technique de l’entité paysagère des monts

Médiathèque
Les Parcs naturels régionaux en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée
Rando Grands Causses
Le site des randonnées
Haut de page