Actu

Réintroduction du Gypaète barbu 10e lâcher dans les Grands Causses

09 Mai 2022

Le programme de réintroduction pour le Gypaète barbu dans les Grands Causses fête ses dix ans ! Cette année, les deux jeunes Gypaètes issus du réseau européen de centres d’élevage en captivité seront déposés en nature dans une vire rocheuse au cœur du Parc national des Cévennes, où ils finiront par prendre leur envol quelques semaines plus tard.

Lâcher de gypaètes barbus - Grands Causses 2022

Lancé en 2012, le programme de réintroduction se poursuit. Chaque année 2 à 5 oiseaux sont libérés alternativement en Lozère (Commune de Meyrueis), dans le Parc national des Cévennes et en Aveyron (Commune de Nant), dans le Parc naturel régional des Grands Causses. Ce programme vise à maintenir les populations de Gypaète barbu à grande échelle et s’appuie sur des financements européens. Véritable projet de territoire décliné du local à l’international (et réciproquement), la réintroduction de ce grand rapace implique une importante synergie entre les partenaires.

Ce programme de réintroduction réalisé de concert avec l’ensemble des acteurs concernés permettra sur le long terme de renforcer les populations existantes dans les Alpes et les Pyrénées mais surtout de les maintenir en permettant des échanges (brassage génétique) entre les populations. C’est donc un plaisir toujours renouvelé que d’accueillir de nouveaux oiseaux dans l’espoir que les efforts menés chaque année soient récompensés par la formation de couples reproducteurs sur le territoire.

La journée du 9 mai sera dédiée à la réception des oiseaux et à leur transport jusqu’à une vire rocheuse. Elle sera suivie d’animations durant toute la saison estivale (sorties nature, points d’observation) et d’actualités sur les sites internet (http://rapaces.lpo.fr/gypaete-grands-causseset www.cevennes-parcnational.fr) permettant de suivre les oiseaux jusqu’à leur envol et au- delà.

La présentation des oiseaux, ouverte au public, aura lieu le lundi 9 mai 2022 à 10h00 au camping La Cascade, à Salvinsac (Meyrueis).

 

Partagez